Les langues buissonnières #5 à la Colonie: Parler la prison

Samedi 11 janvier à 15h à La Colonie :

http://www.lacolonie.paris/agenda/2020/janvier/parler-la-prison/

Rencontre entre

Laélia Veron (enseignante en prison, stylisticienne, maîtresse de conférence à l’université d’Orléans)

et

Stephane Mercurio (réalisatrice, notamment des films A l’ombre de la République, Une si longue peine…)

La parole en prison, pendant et après l’enfermement, nécessite une appréhension particulière. Rarement évoquée, presque jamais objet de recherche, le rapport à la parole, qui constitue le sujet, se transforme en prison. Trouver les mots justes pour raconter l’expérience, ou se réapproprier leur sens, est au centre du film Après l’ombre de Stephane Mercurio autour duquel nous discuterons de cette question avec Laélia Veron, enseignante en prison.

Projection de APRES l’OMBRE un film de de Stephane Mercurio 

Le FILM ?

Une longue peine, comment ça se raconte ? C’est étrange ce mot qui signifie punition et chagrin en même temps.
Ainsi s’exprime Didier Ruiz lorsqu’il entreprend la mise en scène de son dernier spectacle monté avec d’anciens détenus de longue peine. Dans le temps suspendu des répétitions, on voit se transformer tous ces hommes le metteur en scène y compris.
Le film raconte la prison, la façon dont elle grave dans les chairs des marques indélébiles et invisibles. Il saisit le travail rigoureux d’un metteur en scène avec ces comédiens « extra ordinaires ». Et surtout il raconte un voyage, celui qui va permettre à cette parole inconcevable de jaillir de l’ombre pour traverser les murs.

Nos invitées…

Stéphane Mercurio s’engage au plus près de ses personnages, dans des sujets de société parfois brûlants, parfois ignorés. Son premier film Scènes de ménages avec Clémentine, sur les rapports entre une femme de ménage et ses employeurs, sera diffusé par Arte et sélectionné dans nombre de festivals. En 1993, elle tourne une lutte pour le logement et s’investit dans le magazine La Rue. En 1996, elle réalise Cherche avenir avec toit, chronique sur la sortie de l’exclusion. Depuis, elle n’a cessé d’écrire et de réaliser des documentaires pour la télévision et le cinéma.

Laélia Véron

Agrégée de lettre modernes en 2009, Laélia Véron est, depuis 2018, maîtresse de conférences en stylistique à l’Université d’Orléans.  En 2019, elle publie avec Maria Candea Le français est à nous ! Petit manuel d’émancipation linguistique aux éditions La Découverte.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s