Un buisson pour … buissonner

Nous avions envie d’une signature, d’un signe de reconnaissance aussi libre de droits, de facture, et d’interprétation que ce que nous cherchons à créer ensemble et qui se réinvente à chaque geste, à chaque pas. Le contraire d’une marque, d’un logo, d’un blason, d’une estampille, d’une étiquette. L’indice d’un lien qui libère. Une manière de donner à voir qu’on se reconnaît non parce qu’on se ressemble mais parce qu’on se cherche, justement. Cynthia Montier nous offre ce buisson pour que nous puissions l’inclure, le reproduire, le coller, le redessiner à la main, au feutre, à la buée, à l’aérosol sur n’importe quel support. Puisque l’Université buissonnière sera ce que vous en ferez, ce que nous en ferons, chemin faisant : allons-y gaiement, buissonnons !

BUISSON-2

 

Considérations liminaires au lancement de l’université buissonnière

Ce que « buissonnière » veut dire

L’université buissonnière est hors les murs. Non pour fuir tous les murs, mais pour se dégager des murs destinés au savoir, ceux que lui réserve l’institution. Hors les murs, l’université buissonnière est donc hors le cadre de l’institution, non pour la narguer, mais pour donner à voir autre chose. Elle tient à mettre en évidence un autre visage du savoir. Et notamment celui de l’affranchissement des lieux disciplinaires exclusifs où le savoir aurait vocation à se manifester.

Lire la suite